Cabinet de gestion de patrimoine

Réduction d’impôts

Loi Pinel :

La loi Pinel vous permet par exemple en investissant dans l’immobilier locatif de réduire vos impôts jusqu’à 63 000 €. Pour cela vous vous engagez à louer votre bien durant une période de 6,9 ou 12 ans. Selon la durée d’engagement choisie, la réduction d’impôts pourra être de 12%, 18% ou 21% du prix de votre investissement immobilier dans une limite de 300 000 € par an. De plus, ce dispositif vous donne la possibilité de louer votre bien à vos ascendants ou vos descendants.

LMNP CENSI-BOUVARD :

Le statut de Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP) bénéficiant de l’amendement Censi- Bouvard, vous permet de récupérer la TVA de votre investissement et de bénéficier de 11% de réduction d’impôt calculée sur le montant hors taxes investi. Si vous investissez au sein d’une résidence avec services, type Ehpad, résidence étudiante ou résidence séniors par exemple.

Loi MALRAUX :

La loi Malraux permet également une déduction des travaux à hauteur de 30% dans la limite de 100 000€ par an. Soit une réduction maximale de 30 000€ par an si l’immeuble est situé en secteur sauvegardé.

Monuments historiques :

Le dispositif Monuments Historiques vous fait bénéficier d’une déduction de 100% du montant des travaux, et ce sans plafonnement.

Déficit foncier :

Le déficit foncier, permet pour sa part de venir déduire le montant des travaux réalisés sur votre bien sur l’ensemble de vos revenus fonciers existants ou le cas échéant sur votre revenu global et ce dans la limite de 10 700€ par an. Le surplus étant reportable sur 10 ans.

Girardin Industriel :

Le dispositif de défiscalisation Girardin industrielle est un produit de défiscalisation de trésorerie permettant une réduction d’impôts “one-shot” . L’investisseur réalisant une opération en défiscalisation industrielle bénéficiera en année N+1 d’une réduction d’impôts de l’ordre de 110% à 120% de la somme versée. Attention, les sommes versées en Girardin Industriel le sont à fonds perdus, et ne donnent pas lieu à un versement quelconque de revenus ou de dividendes. Ainsi, l’unique bénéfice tiré de l’opération sera la réduction d’impôts obtenue, dite “one shot”, c’est à dire imputable intégralement sur l’impôt dû au titre des revenus de l’année de souscription.

FIP/FCIP :

Les Fonds d’Investissement de Proximité (FIP) sont des supports collectifs composés d’au moins 60 % de titres de PME régionales non cotées. L’investissement en FIP permet de bénéficier d’une réduction d’impôt égale à 18 % des capitaux investis, dans la limite d’investissement de 12 000 € pour une personne seule et de 24 000 € pour un couple. Soit une réduction d’impôt maximum de 2 160 € ou 4 320 € l’année de la souscription.

FIP Corse :

Le FIP Corse est un FIP spécifique, différent des autres FIP régionaux “classiques” dans la mesure où il permet de réduire votre impôt sur le revenu de 38% (au lieu de 18% pour les autres FIP) à condition d’investir l’intégralité du ratio réglementaire de 70% sur des PME Corses. Deuxième avantage fiscal du FIP Corse : • 38% de réduction d’impôt sur le revenu (IR), dans la limite d’une réduction de 4 560 € pour un célibataire ou de 9.120 € pour un couple, soit un maximum de souscription de 12.000 € ou 24.000 € et d’une exonération des plus-values au terme (hors prélèvements sociaux).

FIP Outre-mer :

Le FIP Outre- Mer est un FIP spécifique, différent des autres FIP régionaux “classiques” dans la mesure où il permet de réduire votre impôt sur le revenu de 38% (au lieu de 18% pour les autres FIP) à condition d’investir l’intégralité du ratio réglementaire de 70% sur des PME dont le siège est situé dans les Départements d’Outre-Mer et/ou Collectivités d’Outre-Mer. Deuxième avantage fiscal du FIP Ultramarin : chaque contribuable bénéficie d’un plafond d’investissement de 12.000 € pour le FIP Ultramarin, qui s’ajoute aux plafonds des FIP et des FCPI classiques.

PME IR :

Le dispositif « Madelin » est ouvert à toute personne fiscalement domiciliée en France qui souscrit directement au capital initial ou aux augmentations de capital de petites et moyennes entreprises (PME) en phase d’amorçage, démarrage ou expansion.
Le montant de la réduction d’impôt sur le revenu correspond à 18 % des sommes investies chaque année dans la limite d’un plafond de 50 000 € pour une personne seule et de 100 000 € pour un couple marié ou pacsé.
Si votre investissement dépasse le plafond, vous ne perdez pas le bénéfice de votre réduction d’impôt. Il est possible de reporter la fraction de l’investissement qui excède cette limite sur l’impôt sur le revenu dû au titre des 4 années suivantes dans la limite des mêmes plafonds annuels.